Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Voyage en Namibie

juillet 2015

#Divers

La Namibie est riche en espace et en ressources naturelles, mais pauvre en population et en eau. Une grande partie du pays est un monde de sable et la population se structure autour de clans. À Windhoek, la capitale politique et économique, ressurgissent les questions de pouvoir et de croissance, dans un pays miné par les inégalités, la corruption et le sida.

Riche en espace et en ressources naturelles mais pauvre en population et en eau, la Namibie ménage à la majorité de ses deux millions de ressortissants une vie rustique, marquée par des inégalités sévères qui reflètent les appétits de certains pour ses richesses, à l’intérieur comme à l’étranger. Le climat et l’aridité du sol font du pays une sorte de vaste réserve de vie naturelle, éparse et spectaculaire. La steppe aride s’étend du nord au sud en chaînes montagneuses coupées de plateaux de savane boisée entre deux façades désertiques, le Namib et le Kalahari. Les villes sont rares, les peuples divers et mobiles au sein d’un territoire homogène. Le partage d’une histoire brève depuis la conquête tardive de l’indépendance en 1991 rassemble les Namibiens en une nation confiante en elle, dotée depuis dix ans d’une croissance économique soutenue.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !