Dans le même numéro

Le spectre d'Assange

janvier 2015

#Divers

Julian Assange vit en exil, enfermé dans un appartement londonien. Qui est cet homme que tous recherchent, trouble et troublant ? Le fondateur de WikiLeaks prône un internet libre, contre les secrets des États et des entreprises, un réseau citoyen que chacun pourrait s’approprier. Utopie naïve ou dangereux projet ? Portrait d’un homme à la fois recherché et assigné à résidence.

Un spectre occupe le cœur de Londres. À quelques encablures de Harrod’s, le grand magasin où princes et oligarques pouvaient encore récemment se fournir en crocodiles, il se murmure que certains l’auraient aperçu. Derrière de fins rideaux blancs, sans jamais se découvrir tout à fait, il serait apparu, observant le carrefour sur lequel donne sa chambre, adressant un léger geste de la main aux manifestants venus le soutenir, ou encore immobile, le regard perdu sur des immeubles qu’il a déjà observés mille fois. On le dit blême, vêtu de clair, peu prompt au sourire. Lugubre. Sous une fine pluie d’hiver, entre limousines et voitures de police, quelques badauds de passage, appareil photo à la main, prennent un souvenir face au lieu de ces apparitions, dans l’espoir de l’apercevoir.

Une vie sous surveillance

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !