Dans le même numéro

Images de la folie au cinéma. Le fou et l'idiot

Le fou et l’idiot

Les films autour de la folie scandent l’histoire du cinéma, et ont parfois accompagné les luttes de terrain, notamment dans les années 1960 et 1970. Mais aujourd’hui, il semble que ce soit l’idiot, plutôt que le fou, qui inspire les cinéastes : celui qui fait moins peur, et qui n’a pas d’explication – même délirante – à donner du monde qui l’entoure...

Puisque je suis spectateur, je ne suis pas fou : la folie est ce qui concerne l’autre, le personnage dans le film. Mais comme je sais que je pourrais être fou, ce qui arrive à l’être atteint de déraison m’inquiète et me fascine. En voyant des films sur la folie, documentaires ou fictions, je cherche à percer le mystère de ce qui le touche, lui, sur l’écran, et dont, depuis ma position de spectateur, je me sens protégé.

C’est pourquoi les films autour de la folie scandent toute l’histoire du cinéma. Et, bien sûr, si cette préoccupation est aussi constante, comme en témoignent aussi la littérature ou la peinture, il est évident que chaque moment de la culture imprime sa marque sur le trai

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Carole Desbarats

Pour avoir accompagné plusieurs générations d'étudiants à la Femis, Carole Desbarats s'intéresse à tous les aspects du cinéma, de son économie à son esthétique. Elle s'interroge aussi sur les responsabilités de la transmission, dans l'école et en dehors de l'école, notamment à travers l'association "Les Enfants du cinéma". Voir et comprendre le cinéma, ce n'est pas pour elle un exercice de…

Dans le même numéro

Pathologies mentales et malaise social

Histoire et avenir de la psychiatrie

La folie en littérature et au cinéma

Autisme, neurosciences, psychanalyse: quels débats?