Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Magnasco, un revenant de l'histoire de l'art

février 2016

#Divers

En France, Alessandro Magnasco est sorti de l’oubli au début du xxe siècle grâce à quelques galeristes et collectionneurs passionnés. Un siècle plus tard, c’est encore une initiative privée, celle de la galerie Canesso, qui permet au public d’apprécier personnellement, avec en prime un accrochage et des éclairages impeccables, l’originalité absolue des thèmes et de la manière d’un anticonformiste obstiné.

Pratiquant le grand écart, Magnasco représente aussi bien les activités ascétiques, des moines capucins aux trappistes, que l’oisiveté ostentatoire de l’aristocratie, n’oubliant pas non plus le monde picaresque des soudards et des tire-laine. On l’a souvent pris pour un extravagant, on a vu en lui un précurseur de Goya, voire de l’expressionnisme allemand. Plus sérieusement et plus simplement, les sujets qu’il est seul à traiter à son époque, comme son langage pictural rugueux en rupture frontale avec le style lisse et clair alors en vogue, sont en phase avec ses commanditaires : il les trouve dans le milieu milanais éclairé, dans certaines grandes familles comme les Borromeo ou les Visconti (d’où est issu le réalisateur de Rocco et ses frères et du Guépard), ou le comte Colloredo, alors gouverneur de la Lombardie, ou encore le grand-duc de Tosc

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Daniel Chambet

Dans le même numéro

Dans un contexte de déculturation et de repli identitaire, les affirmations religieuses – en particulier celles de l’islam – interrogent les équilibres politiques et mettent les sociétés à l’épreuve. Les textes d’Olivier Roy, Smaïn Laacher, Jean-Louis Schlegel et Camille Riquier permettent de repenser la place des religions dans l’arène publique, en France et en Europe.

A lire aussi dans ce numéro, une critique de l’état d’urgence, un journal « à plusieurs voix », une réflexion sur l’accueil des réfugiés, une présentation de l’œuvre de René Girard et des réactions aux actualités culturelles et éditoriales.