Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

La philosophie charnelle d'André Gorz

janvier 2014

#Divers

Si Gorz est aujourd’hui reconnu comme l’un des inventeurs de l’écologie politique de gauche, le fondement de sa pensée politique était avant tout philosophique. Mais cette philosophie – articulée aux idées de nécessité, de rareté et de liberté, influencée par Marx et Sartre – était existentielle, intimement liée à l’expérience même de Gorz, à sa vie, à sa chair.

André Gorz (1923-2007) est surtout connu, depuis une trentaine d’années, comme l’un des principaux défenseurs et inventeurs d’une écologie politique de gauche ; pourtant, je voudrais montrer que le fondement de sa pensée politique était d’abord et avant tout philosophique. Pour des raisons qui ont trait, en premier lieu, à son parcours biographique. Fils d’un juif autrichien et d’une catholique, envoyé en Suisse pour éviter la Wehrmacht, Gorz s’est inventé une identité de philosophe français, notamment sous l’influence de Jean-Paul Sartre. Bien qu’il soit resté proche de Sartre et qu’il ait été pendant de nombreuses années le principal penseur politique du comité de rédaction des Temps modernes, la période la plus importante de sa vie fut sans doute ce séjour en Suisse, et les années passées en France à survivre grâce à de petits boulots et des traductions, pendant qu’il rédigeait ce qui devait être le pendant moral à l’ontologi

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Dick Howard

Professeur de sciences politiques aux Etats-Unis, il connaît bien l'Allemagne et la France, d'où un travail de médiation philosophique entre les trois pays, qui porte notamment sur les héritages du marxismes entre l'Europe et l'Amérique, mais aussi les débats et les malentendus transatlantiques. Il a notamment publié en Français, Aux Origines de la pensée politique américaine, Paris,…

Dans le même numéro

Les troubles de l'attention, un mal contemporain

Les nouvelles technologies empêchent-elles de penser?

Reconstruire l'attention à l'école