Aby Warburg avec Gertrud Bing et Franz Alber, Rome, Palace Hôtel, Mai 1929 | Crédits : hkw.de
Dans le même numéro

Aby Warburg: Bilderatlas Mnemosyne

Haus der Kulturen der Welt et Gemäldegalerie, Berlin

novembre 2020

En cette fin d’année, l’historien de l’art Aby Warburg est mis à l’honneur par la ville de Berlin. Deux expositions, pensées comme un diptyque, retracent la vie et le travail du concepteur de l’Atlas Mnemosyne.

À Berlin, deux expositions sont actuellement consacrées à Aby Warburg (1866-1929), historien de l’art allemand : Aby Warburg: Bilderatlas Mnemosyne – Das Original (Haus der Kulturen der Welt, Berlin, jusqu’au 30 novembre 2020) et Zwischen Kosmos und Pathos. Bilderatlas Mnemosyne (Gemäldegalerie, Berlin, jusqu’au 1er novembre 2020). Ce dispositif est pensé sous la forme de deux espaces complémentaires, dans des musées situés de part et d’autre du Tiergarten, le grand parc du centre-ville.

Warburg est le fondateur d’une bibliothèque spécialisée à Hambourg, qui existe toujours aujourd’hui à l’université de Londres, en tant que collection et centre de recherche. Son grand projet inachevé consiste en une collection de photographies d’œuvres d’art – près d’un millier d’objets de l’Antiquité jusqu’à la période moderne, avec une prédilection pour la Renaissance –, sorte de lieu de mémoire de l’art occidental qui porte le nom d’Atlas Mnemosyne.

L’exposition du Haus der Kulturen der Welt présente pour la première fois l’organisation de ces photographies dans son intégralité, telle que Warburg l’a laissée au moment

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Emmanuel Delille

Spécialiste de l’histoire culturelle du XXe siècle, chercheur associé au Centre Marc Bloch et au CAPHES, Emmanuel Delille consacre ses analyses aux enjeux de la psychologie, de la psychanalyse et de la folie dans la société contemporaine, aussi bien dans l’histoire des institutions médicales et des controverses scientifiques que dans la recherche en sciences sociales et la littérature. Il a publié…

Dans le même numéro

La récente vague de manifestations contre le racisme et les violences policières a montré qu’une partie de la jeunesse française a le sentiment d’étouffer. En choisissant de prêter attention à ce qu’elle exprime, on distingue d’abord une demande d’égalité et de justice : loin de constituer un défi aux principes républicains, celle-ci entend plutôt en actualiser l’héritage. À lire aussi dans ce numéro : l’unité européenne après la réunification allemande, le chemin du djihad, les cinq piliers de la laïcité, les pouvoirs de la Cour suprême et la rentrée littéraire.