Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Montée des mécontentements, vague populiste

décembre 2013

#Divers

Niveau de popularité en berne, opposition incarnée par la droite la plus radicale et populiste, alliés écologistes mis à mal… Depuis les manifestations contre le mariage pour tous, jusqu’aux exactions des bonnets rouges et de leurs émules, en passant par la grogne contre la réforme des rythmes scolaires ou les nombreuses voix qui s’élèvent contre la politique d’austérité, rien ne semble réussir à ce gouvernement. La coalition des colères et des appels à la révolte compose une ambiance inquiétante. Moment grave et dangereux ? Ou simple épisode passager dans la Ve République ?

La société française se vit comme fragile et le peu de soutien que le pouvoir semble capable de mobiliser oblige à imaginer le pire. Moins de deux ans après son élection, François Hollande paraît en mauvaise posture. Les médias, après avoir paru attentistes, ont emboîté le pas de l’opinion telle qu’elle se donne au travers des sondages : au plus bas. La critique du « hollandisme » est devenue banale, quasi obligatoire sur à peu près tous les sujets. Mais derrière la contestation tous azimuts, c’est aussi le retour d’une critique de la politique et des élu(e)s en place qui se fait jour, réactivant de vieux schémas et de vieilles antiennes. Un néo-poujadisme bruyant s’installe dans le vide l

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !