Dans le même numéro

L'écologie en campagne

janvier 2017

#Divers

Avec l’invention des primaires, la campagne pour l’élection présidentielle prend place de plus en plus tôt dans le calendrier. Sondeurs, consultants, cabinets conseils et commentateurs font leurs choux gras de cette précampagne pleine de rebondissements et d’inconnues. Gauche, socialistes, écologistes, droite, centre, ou autres candidats apparus ces derniers mois, tous semblent vouloir devenir les champions d’un camp qui ne sait plus très bien comment il se définit, ni qui devrait s’en réclamer. Dirigeants et militants soupèsent et évaluent les différentes hypothèses, semblent hésiter sur la stratégie à mener. Quant aux électeurs, ils en sont réduits à suivre ces circonvolutions par médias interposés, à observer les acteurs entrer et sortir de la scène, avant d’être appelés à se prononcer, s’ils le souhaitent. Parmi ceux-là, les sympathisants écologistes ont un peu le tournis, tant la campagne leur donne à voir d’hypothèses et de rebondissements possibles.

Primaires en folie

La fin de l’année 2016 a posé l’ambiance et le contexte dans lesquels va se dérouler la prochaine présidentielle et a rappelé qu’en politique, la surprise peut devenir la règle. Après le Brexit outre-Manche et

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !