Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Flammarion, version française

août/sept. 2012

#Divers

En 2000, l’italien Rcs Mediagroup, maison mère de l’éditeur Rizzoli, du quotidien italien Corriere della Sera et de l’espagnol El Mundo, ainsi que du journal sportif la Gazzetta dello Sport, avait acquis le groupe Flammarion pour 156 millions d’euros. En 2012, il décide de s’en séparer afin d’éponger une partie de ses dettes (qu’on évalue à 980 millions d’euros à la suite notamment d’une lourde perte de 322 millions en 2011). Après de longues négociations, Albin Michel et Actes Sud espérant un temps être sur les rangs, Gallimard rachète Flammarion.

Trois remarques s’imposent.

Premier point : le prix est élevé : 251 millions d’euros – 234 millions en fait compte tenu de la dette de Flammarion. Seul le quart devrait être versé en cash. Antoine Gallimard a précisé qu’il envisage d’ouvrir à hauteur de 10 % environ le capital de Madrigall, la holding qui détient 98 % du groupe Gallimard, et qu’il a pris des contacts avec le Fsi (Fonds stratégique d’investissement) ainsi qu’avec d’autres investisseurs. Cette acquisition fait de Gallimard le troisième éditeur français derrière Hachette (groupe Lagardère) et Editis (groupe Planeta), et reconfigure la structure du sect

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Françoise Benhamou

Ses travaux sur l’économie de la culture donnent un regard aigu et très informé sur les secteurs de l’édition (voir notre numéro spécial « Malaise dans l’édition », juin 2003), du cinéma et du numérique. Cette connaissance des mécanismes économiques nourrit aussi son analyse critique de la politique culturelle française, en ce qui concerne aussi bien les musées, la démocratisation des publics que…

Dans le même numéro

Le travail, la décolonisation et la pensée du malheur

Camus, Orwell, Levinas, Blanchot: lectures croisées

Le sentiment du tragique et le goût de la beauté