Dans le même numéro

Le moment d'entendre. À quoi tenons-nous ? XIV

juillet 2007

Qui si je criais ... ?, le livre que vient de publier Claude Mouchard, opère avec la plus grande discrétion, et la plus grande précision, un déplacement qui nous paraît fondamental, et sur lequel il faut attirer l’attention1.

Pour le dire d’un mot, il s’agit au fond de montrer que le besoin de parler, et d’abord de crier, qui est à la source des « œuvres-témoignages dans les tourmentes du xxe siècle » (selon le remarquable sous-titre du livre), ne nous impose pas seulement ce que l’on appelle un « devoir de mémoire », mais le déborde encore, en profondeur, vers ce qui est en nous, aujourd’hui, un besoin d’entendre, aux sources mêmes de nos propres capacités de parler (et d’écrire). Ainsi, ce besoin d’expression, à la fois œuvre et témoignage, qui surgit des massacres de masse du xxe siècle et qui en porte la trace la plus radicale, ne nous toucherait pas seulement de façon plus exigeante et plus poignante encore que le témoignage ou même l’œuvre en tant que tels ; il rencontrerait et réveillerait en nous un besoin non moins vital, et non moins situé, dans un présent qui ne peut ni s’ass

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Frédéric Worms

Philosophe   Le travail de Frédéric Worms s'organise à la fois autour de l'histoire de la philosophie et de la philosophie générale, morale et politique. Dans le premier domaine il est un spécialiste reconnu de l’œuvre de Bergson (Bergson ou Les deux sens de la vie, 2004), et a aussi développé une hypothèse générale d'histoire de la philosophie (la notion de « moment ») appliquée notamment à la…

Dans le même numéro

La lutte contre la pandémie grippale : un levier contre l'exclusion
Don d'organe : quel consentement ?
Jusqu'où peut-on breveter le vivant ?
Vivre avec les images et la pensée de la mort.