Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Liu Xiaobo : la dissidence à l’œuvre

mai 2012

#Divers

Repère

Liu Xiaobo : la dissidence à l’œuvre*

À propos de…

Liu Xiaobo, la Philosophie du porc et autres essais, traduit du chinois, textes choisis et présentés par Jean-Philippe Béja, Paris, Gallimard, coll. « Bleu de Chine », 2011, 518 p., 26, 40 €.

Liu Xiaobo est l’homme qui refuse les demi-mesures.

Il entre sur la scène chinoise comme critique littéraire avec un texte de 1986 intitulé « Crise ! » ou plus exactement « Crise ! La littérature de la nouvelle époque est entrée en crise », qui consiste à refuser la demi-ouverture des lettres chinoises, lesquelles ne quittent la propagande que pour se replier aussitôt sur un traditionalisme frileux et stéréotypé, incapable de faire confiance à l’expérience individuelle. Il demande deux choses : que la littérature se ressource dans la vie et que, à défaut, s’il y a crise, on regarde la crise, et d’une manière générale la réalité, en face :

Dès qu’on prono

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Frédéric Worms

Philosophe, spécialiste de l’œuvre de Bergson (Bergson ou Les deux sens de la vie, 2004), il a aussi développé une hypothèse générale d'histoire de la philosophie (la notion de « moment ») appliquée notamment à la philosophie française du XX° siècle (La philosophie en France au XXe siècle – Moments, 2009). Il étudie également les relations vitales et morales entre les hommes, de la métaphysique à…

Dans le même numéro