Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Y a-t-il encore un avenir ? À quoi tenons-nous ? VII

juillet 2006

#Divers

À quoi tenons-nous ? (VII)

Il est facile de comprendre que nous ayons un double rapport à l’avenir, qui pourrait bien cependant être devenu particulièrement fragile ou menacé aujourd’hui, et qu’il vaudrait donc la peine de préciser non seulement en lui-même mais pour définir notre présent, pour comprendre justement en quoi celui-ci a encore un avenir, et même peut-être deux !

La joie et la catastrophe, et non pas la crainte et l’espoir ?

Ce qui définit notre relation à l’avenir, ce n’est peut-être pas en effet l’opposition simple de l’espoir et de la crainte, dont le point commun est de présupposer la représentation en quelque sorte « pure » ou vide de l’avenir en général.

Notre relation à l’avenir nous paraît en effet plutôt liée aux événements du présent ou du passé tout juste récent.

Si nous avons été témoins, par exemple, d’une catastrophe, ou plus généralement d’une rupture ou d’un danger, nous ne serons pas seulement affectés par elle, ni même portés à craindre son ret

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Frédéric Worms

Philosophe, spécialiste de l’œuvre de Bergson (Bergson ou Les deux sens de la vie, 2004), il a aussi développé une hypothèse générale d'histoire de la philosophie (la notion de « moment ») appliquée notamment à la philosophie française du XX° siècle (La philosophie en France au XXe siècle – Moments, 2009). Il étudie également les relations vitales et morales entre les hommes, de la métaphysique à…

Dans le même numéro

Forces et faiblesses de la participation
La petite démocratie et la grande démocratie
De la concertation au pouvoir effectif des citoyens