Pixabay
Dans le même numéro

L’Europe, un patrimoine culturel

novembre 2019

Quand on voit la nouvelle Commission de l’Union européenne proposer un portefeuille de « protection des modes de vie européens », alors même qu’il n’existe pas de portefeuille spécifique pour la culture, le patrimoine et l’éducation, on est en droit de s’interroger. Au moment de renforcer la vocation européenne, au nom d’une culture de paix, de respect mutuel et de défense d’un patrimoine commun, il faut éviter les équivoques et être clair en ce qui concerne l’adoption d’une culture ouverte et d’une identité plurielle. Comme l’indique la convention-cadre du Conseil de l’Europe sur la valeur du patrimoine pour la société contemporaine, signée à Faro en 2005, le patrimoine culturel doit être un thème de paix et dialogue.

Des sociétés plurielles

Le patrimoine culturel est une réalité complexe et vivante, qui éclaire notre rapport à la citoyenneté comme nos existences individuelles. Il nous faut aujourd’hui en Europe assumer la responsabilité de préserver l’héritage que nous avons reçu des générations qui nous ont précédés. À la suite de l’incendie de Notre-Dame de Paris, une discussion s’est ouverte sur de nouvelles f

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !