Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Adhérents, militants et dirigeants : les conflits internes (table ronde)

août/sept. 2013

#Divers

Ces dernières années, les partis politiques se sont ouverts sur la société, à travers la mise en place de primaires ouvertes et le recours à des structures externes, par exemple pour la production d’idées (think tanks). Quel est alors le rôle des militants ? Les partis ne risquent-ils pas de devenir des coquilles vides ayant pour seule fonction la désignation du candidat à l’élection présidentielle et la réélection d’élus installés ?

À l’Ump, nous apprenons la démocratie, c’est assez nouveau.

Jean-François Copé

Esprit – Le développement des primaires comme processus de désignation des dirigeants ou des candidats aux élections, adopté par le PS, les Verts et l’Ump, est considéré comme un tournant majeur pour ces partis. S’agit-il d’une évolution irréversible ? Que change-t-elle en termes de démocratie interne aux partis dans le rapport entre militants et sympathisants ?

Erwan Lecœur – Les écologistes ont quasiment toujours fait voter leurs militants pour désigner leur candidat à la présidentielle, et le résultat de ces votes les a souvent

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

HAEGEL Florence

Goulven Boudic

Erwan Lecœur

 Sociologue, consultant et ancien directeur de la communication de la Ville de Grenoble, il a publié sur le sujet : Des écologistes en politique (Lignes de repère, 2011) et avec Wilfrid Séjeau, Petit bréviaire écolo (Les Petits matins, 2011).

Dans le même numéro

Cumul des mandats, crise du militantisme: le risque oligarchique

Les partis, au service de qui?

Les nouvelles aspirations démocratiques: participation, délibération, démocratie directe