Dans le même numéro

L’eschatologie et l’apocalypse dans l’histoire : un bilan controversé

mars/avril 2008

#Divers

L’idée de fin des temps ne continue-t-elle pas de marquer, sans doute à notre insu, notre conception de l’histoire moderne ? L’évocation des catastrophes qui nous menacent évoque des visions messianiques ou des terreurs apocalyptiques. Est-ce une illusion de croire qu’on peut se défaire de ces catégories issues de notre histoire religieuse ?

Le sentiment et l’idée modernes de catastrophe irrémédiable et de tournant nécessaire de l’histoire – sous la forme d’une « rupture » ou de la révolution – sont-ils des héritages de représentations judéo-chrétiennes dans des conceptions politiques censées s’être émancipées de la religion ? Peut-on considérer que le « salut » ou la « fin des temps » restent des notions présentes, quoique de manière clandestine, dans nos représentations du futur ? En somme, avons-nous affaire à l’eschatologie et l’apocalypse sous la forme de concepts « sécularisés » ?

La thèse de la sécularisation est tout sauf simple. Admettons néanmoins une définition courante de cette notion : les anciennes images religieuses du monde, les concepts théologiques o

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Louis Schlegel

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur, Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle et de la place du…

Dans le même numéro

Désastre humanitaire et sécurité humaine
Crises financières : l'aveuglement au désastre
La grippe aviaire : une catastrophe annoncée ?
Tchernobyl et l'invisibilité du mal
Ce que l'apocalypse vient faire dans l'histoire