Couverture Esprit, novembre 2018
Dans le même numéro

Une europe sans christianisme ? En guise de conclusion

Quel bilan tirer des réflexions qui précèdent sur le christianisme en Europe aujourd’hui ? Son affaiblissement et ses manques sont largement évoqués, certes de l’extérieur, sous un angle sociologique et politique, culturel et même théologique, que souvent les Églises établies n’apprécient guère voire récusent (et qu’en général, les communautés nouvelles, évangéliques, pentecôtistes, charismatiques ignorent par principe, car elles n’ont que faire de l’intelligence des événements et des affaires de ce monde). Soit : on peut admettre que la vitalité religieuse du christianisme dépendra à l’avenir avant tout des croyants actifs, de ceux qui continuent de maintenir la flamme, de se réunir pour prier et transmettre. L’acte de foi est aussi, comme le dit l’expression, un « vouloir croire ». Lex orandi lex credendi, disait un vieil adage, «la loi de la prière est la loi de la foi», ce qu’on pourrait traduire : on croit comme on prie. Et donc pour croire, il faut prier. L’état des lieux des Églises historiques laisse peu d’espoir de reviviscence à court terme, tandis que les mouvances évangéliques et pentec&

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Louis Schlegel

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur.   Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle...

Dans le même numéro

Si l’affaiblissement de la base sociale du christianisme en Europe est indéniable, selon le dossier coordonné par Jean-Louis Schlegel, la sécularisation transforme la foi et l’appartenance religieuse en choix personnels et maintient une culture d’origine chrétienne et une quête de sens, particulièrement sensibles dans la création littéraire. A lire aussi dans ce numéro : une défense d’Avital Ronell, un récit de voyage en Iran et des commentaires de l’actualité politique et culturelle.