Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Grèves en Chine

août/sept. 2010

#Divers

Grèves chez Honda au Guangdong, grèves et manifestations au Henan, à Chongqing, à Lanzhou, dans la région de Shanghai, doublement des salaires chez Foxconn à la suite d’une vague de suicides… Au mois de mai, la presse internationale a rapporté 27 grèves dans toutes les régions de Chine. Le mouvement ouvrier serait-il en train de s’éveiller dans l’un des derniers pays de « dictature du prolétariat » ? Nous trouvons-nous à la veille de la création d’un syndicat Solidarité dans l’empire du Milieu ? Ou, comme l’affirment certains « experts », s’agit-il d’une stratégie des dirigeants clairvoyants du parti communiste consistant à réévaluer les salaires ouvriers afin de lutter contre la polarisation sociale et de relancer l’économie par la consommation ?

En réalité, les grèves qui agitent les entreprises étrangères ne sont pas une nouveauté. En 2006-2007, on parlait déjà d’une carence de travailleurs dans le delta de la Rivière des perles, et l’on avait assisté à une multiplication des conflits du travail, donnant parfois lieu à des négociations et à des accords signés par les multinationales avec les vrais représentants des ouvriers, pardessus le syndicat officiel. La crise financière ayant affaibli la capacité de marchandage des ouvriers, les usines ont procédé à des licenciements à grande éche

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !