Pixabay
Dans le même numéro

Rassembler la nation

Selon saint Augustin, les péchés sont comme des parodies des vertus, des imposteurs qui se servent du champ lexical de chaque vertu dont ils sont l’image trompeuse, afin d’induire en erreur le pécheur. Chaque péché renvoie donc à l’homme une ressemblance superficielle et facile avec une qualité admirable, l’abnégation de soi et l’ouverture vers quelque chose de plus grand et de plus généreux en moins. Ainsi, l’amour du beau peut devenir luxure, la juste indignation rage et cruauté, la fidélité réaction, etc. Les passions moins avouables se glissent sous le masque linguistique des sentiments nobles, flattant nos faiblesses.

Marine Le Pen, en troquant le nom du Front national pour celui de «Rassemblement national», a ainsi voulu mettre la main sur une sémantique à résonance gaullienne, profitant du brouillage de pistes moral et politique à droite mais aussi de l’effondrement inédit du consensus moral et politique fondateur de l’ordre républicain depuis la guerre.

Le mouvement gaulliste dont elle veut s’approprier le langage a été traditionnellement distinguable à première vue du mouvement frontiste en ce que celui-là ne se disait jamais, jusqu’à une date r&e

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !