Photo : Carlos Pernalete Tua
Dans le même numéro

Revenu universel : dépasser le théorème d’impossibilité

Au-delà de la controverse sur sa soutenabilité économique, le revenu universel soulève des enjeux philosophiques : à quelles finalités vient-il répondre ? Et est-il compatible avec notre modèle social ? 

Longtemps marginalisé, le revenu universel connaît depuis quelques années un engouement tout aussi croissant qu’inédit. Dans le sillage des initiatives suisse et finlandaise, l’idée s’est imposée comme un thème majeur de la dernière campagne présidentielle et s’affirme désormais comme une perspective non seulement désirable mais crédible. Non plus comme un « fantasme d’excentriques [1] », comme « l’utopie des utopies [2] », mais comme le potentiel « nouveau pilier de notre système de protection sociale [3] ».

Dans ce contexte, ses partisans se trouvent de plus en plus fréquemment, et en toute logique, confrontés à la question de la faisabilité de leur projet. « Au-delà des débats philosophiques, affirme par exemple Clément Cadoret, le cœur du problème réside sans doute dans le caractère réaliste ou non d’une telle proposition [4]. » Tendanciellement, le problème ne serait donc plus

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !