Dans le même numéro

L'intégration, entre silence et crispation. À propos du Déni des cultures d'Hugues Lagrange

novembre 2010

#Divers

À propos du Déni des cultures d’Hugues Lagrange*

La réception, chargée de malentendus, du livre d’Hugues Lagrange traduit l’urgence de sortir le discours sur « les quartiers » de l’instrumentalisation politique. Son approche empirique permet de mieux comprendre comment les évolutions culturelles de nos sociétés et celles des pays d’émigration produisent des décalages, plus ou moins forts selon les familles et les types de migration, entre des héritages réinventés et les attentes majoritaires des sociétés d’accueil.

La réception du Déni des cultures d’Hugues Lagrange a été en grande partie orientée par le moment de sa parution, à la fin d’un été d’agitation ministérielle sur les questions de sécurité1. Certaines lectures superficielles ont cru pouvoir y trouver une argumentation savante établissant le lien entre immigration et délinquance, affirmé de manière hasardeuse par le discours présidentiel de Grenoble (30 juillet 2010). Une telle manière de rabattre un travail de recherche sur l’actualité immédiate et en fonction de prises de position politiques qui sont ultérie

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Marc-Olivier Padis

Directeur de la rédaction d'Esprit de 2013 à 2016, après avoir été successivement secrétaire de rédaction (1993-1999) puis rédacteur en chef de la revue (2000-2013). Ses études de Lettres l'ont rapidement conduit à s'intéresser au rapport des écrivains français au journalisme politique, en particulier pendant la Révolution française. La réflexion sur l'écriture et la prise de parole publique, sur…

Dans le même numéro

Les civils dans la guerre antiterroriste
Contre le stéréotype palestinien
Israël, "lumière pour les nations" ?
Liban : la paix passera par la construction de l'Etat