Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

La polémique du care. Un débat qui mérite mieux que des caricatures

juillet 2010

#Divers

Un débat qui mérite mieux que des caricatures

L’irruption de la question du soin dans le débat politique a suscité la perplexité. Il n’apparaît pourtant pas par hasard : comment allons-nous prendre en charge la dépendance du grand âge ? Les mécanismes de l’État-providence sont-ils adaptés à ce type de situation ? Comment respecte-t-on l’autonomie d’une personne qui ne peut plus agir par elle-même ? Ces sujets, le plus souvent refoulés, restent difficiles à aborder, quand ils ne suscitent pas un rejet violent.

Il y avait nécessairement une part de calcul politique dans le choix de Martine Aubry, première secrétaire du parti socialiste, de lancer l’idée que le care pouvait constituer un « projet de société » implicitement opposé à la célébration du mérite individuel et de la réussite financière prônés par Nicolas Sarkozy. Le calcul n’était pas mauvais, si l’on en juge par l’écho que la proposition a reçu, et lui a, de fait, permis d’imposer un débat au centre de la scène politique, le premier depuis longtemps qui ne soit pas préempté par la droite1.

Une fois de plus, c’est pour une

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Marc-Olivier Padis

Directeur de la rédaction d'Esprit de 2013 à 2016, après avoir été successivement secrétaire de rédaction (1993-1999) puis rédacteur en chef de la revue (2000-2013). Ses études de Lettres l'ont rapidement conduit à s'intéresser au rapport des écrivains français au journalisme politique, en particulier pendant la Révolution française. La réflexion sur l'écriture et la prise de parole publique, sur…

Dans le même numéro

Bien vieillir : quels choix collectifs ?
La polémique du "soin mutuel"
Les retraites, la politique des âges et l'équité entre les générations
Le vieillissement et les dépenses de santé
Quelle prise en charge médicale pour la dépendance ?