Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

« La condition brisée des langues » : diversité humaine, altérité et traduction

mars/avril 2006

#Divers

Si le philosophe s’est toujours intéressé à la tâche de la traduction, c’est qu’elle était inséparable pour lui d’une réflexion sur la diversité humaine. Comment comprendre la profusion des cultures et leur difficile communication ? C’est autour d’une telle inquiétude que s’est noué le dialogue, difficile et inabouti, avec l’anthropologie, en particulier avec Claude Lévi-Strauss.

Le fait étrange c’est qu’il y ait des cultures et non point une unique humanité. Le simple fait qu’il y ait des langages différents est déjà très troublant et semble indiquer qu’aussi haut que l’histoire permet de remonter on trouve déjà des figures historiques cohérentes et closes, des ensembles culturels constitués. D’emblée, semble-t-il, l’homme est autre que l’homme ; la condition brisée des langues est le signe le plus visible de cette incohésion primitive. Voilà l’étonnant : l’humanité ne s’est pas constituée dans un seul style culturel, mais a « pris » dans ces figures historiques cohérentes, closes : les cultures.

(Histoire et vérité, p. 2841.)

L’intérêt jamais démenti que, tout au long de son œuvre, Ricœur a manifesté pour la quest

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Marcel Hénaff

Philosophe et anthropologue (1942-2018), ancien directeur de programme au Collège international de philosophie (1986-1992) en France et à l’étranger, professeur à l’Université de Californie, San Diego (UCSD) de 1988 à 2016. S’inscrivant, à travers plusieurs ouvrages de notoriété internationale, dans l’héritage de la pensée de Marcel Mauss et de Claude Lévi-Strauss, Marcel Hénaff a déchiffré la…

Dans le même numéro