Moscou | Face à face de manifestants avec la police | Juillet 2019 | Ilya Varlamov, Wikimedia
Dans le même numéro

Les électeurs russes défient le Kremlin

octobre 2019

Les Russes n’ont jamais voté unanimement pour le pouvoir poutinien. Ils ont toujours su exprimer leur défiance en s’abstenant ou en votant pour les quelques partis autorisés à concourir face au parti du Kremlin, Russie unie. Quand les résultats s’annonçaient décevants, le recours accru aux pressions et à la fraude permettait de relever le niveau d’approbation. Aux législatives de décembre 2011, les fraudes avaient été tellement voyantes et nombreuses que les citoyens étaient descendus en masse dans les rues de Moscou et d’autres grandes villes.

Désormais, la falsification des résultats ne suffit plus. Les autorités russes, avec l’aide de la police et des tribunaux, se livrent à la répression préventive. Aux élections locales et régionales du 8 septembre 2019, les candidats de l’opposition démocratique ont été interdits de scrutin, et certains emprisonnés. Et pourtant, ils ont gagné la bataille de Moscou et remporté des succès d’estime dans plusieurs autres villes.

La bataille de Moscou

Le 8 septembre, le Kremlin a perdu la capitale de 12 millions d’habitants où se concentre un tiers des revenus du pays. La participation dépasse à peine 20 %. Sur les 45 sièges &agra

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Marie Mendras

Politologue, Marie Mendras est chercheur au CNRS et au Centre de Recherches Internationales de Sciences Po, où elle enseigne. Elle est spécialiste de la Russie, de l’Ukraine et des relations Europe-Russie. Elle travaille sur le système politique et les élites russes, ainsi que sur les conflits menés par Moscou hors de ses frontières. Marie Mendras a rempli de nombreuses missions d’observation…

Dans le même numéro

À mi-mandat du quinquennat d’Emmanuel Macron, le dossier diagnostique une crise de la représentation démocratique. Il analyse le rôle des réseaux sociaux, les mutations de l’incarnation politique et les nouvelles formes de mobilisation. À lire aussi dans ce numéro : Jean-Luc Nancy sur l’Islam, Michael Walzer sur l’antisionisme et François Dubet sur la critique de la sélection.