Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

L'heure du plus grand rassemblement des droites

juin 2007

#Divers

L’élection de Nicolas Sarkozy présente tous les traits d’un réalignement d’ampleur des forces politiques. Première caractéristique, la plus importante, celle qu’il a cultivée depuis cinq ans, préservée au moment de la crise des banlieues, gardée au cœur de sa campagne de premier tour et recueillie dans les urnes : la captation des électeurs du Front national, près de la moitié au premier tour et encore près des deux tiers des restants au second. La répartition géographique de cette récupération est significative : le vote Le Pen a été divisé par deux dans ses plus anciennes zones d’implantation, le pourtour méditerranéen, Rhône-Alpes, la région parisienne et l’Alsace ; il a mieux résisté dans ses régions d’influence plus récente, grand bassin parisien, Lorraine ou Pas-de-Calais. Comme si la moitié la plus déshéritée socialement de cet électorat demeurait enkystée dans le vote protestataire, et que l’autre, surtout sensible aux thèmes identitaires, avait rejoint un candidat qui lui offrait une voix. C’est la réussite de la tentative ébauchée frileusement, et à contre-emploi, par Balladur en 1995 et poursuivie avec détermination par son héritier. La question se pose désormais de l’évolution du parti d’extrême droite, de sa scission possible entre un pôle réfractaire et un autre, critique et satellisable, à l’italienne, emmené par Marine Le Pen. Plus profondément, si l’on rapproche cette

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Michel Marian

Philosophe de formation, il travaille dans le domaine des politiques scientifiques et de recherche. Michel Marian publie régulièrement notes et articles sur la politique française dans Esprit. Il s’intéresse également à l’histoire et à la culture arméniennes, tout comme aux questions de reconnaissance du génocide arménien.…

Dans le même numéro

Comment s'insérer dans la mondialisation ?
Changement de cap historique, géographie mentale inédite
Quelle spécialisation optimale pour l'économie française ?