Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Source : compte Twitter @HorizonsLeParti (16/10/2021)
Flux d'actualités

Horizons, ou la transition de Macron à Philippe

novembre 2021

La création du parti Horizons par Édouard Philippe vient transformer l'équilibre des forces en présence à quelques mois de l'élection présidentielle. Si la nouvelle formation est ouvertement favorable au président sortant, elle vient éclairer la faiblesse d'un parti qui peine à rassembler une majorité autour de lui.

À six mois de l’élection présidentielle, la campagne a été marquée par un seul évènement : l’irruption d’un pamphlétaire d’extrême droite sur le devant de la scène, la menace qu’il fait peser sur Marine Le Pen d’être privée d’un second tour qui lui semblait promis, et, par contrecoup, le réconfort apporté à Emmanuel Macron. Un second évènement a quand même eu lieu début octobre, en marge des faits et gestes des candidats déclarés ou supposés : le lancement d’un nouveau parti, Horizons, par l’ancien Premier ministre d’Emmanuel Macron, Édouard Philippe. 

Un président fort et des soutiens faibles

La curiosité que ce lancement a suscitée vient de l’incongruité de la fondation d’un parti pour soutenir non pas la candidature de son chef, mais celle d’un autre candidat, en l’occurrence l’actuel président de la République, pourtant déjà accompagné de deux ou trois formations. C’est précisément le second caractère de cet évènement, que de désigner le point faible du macronisme qui est l’organisation de ses soutiens, et de proposer une recomposition du paysage politique, voire une évolution du système. La clairvoyance de d’Emmanuel Macron en 2016 avait été de mesurer l’affaiblissement des deux grands partis de gouvernement. Son imprudence, de choisir une stratégie de maximisation de ses gains, qui est la tentation constante sous la

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Michel Marian

Philosophe de formation, il travaille dans le domaine des politiques scientifiques et de recherche. Michel Marian publie régulièrement notes et articles sur la politique française dans Esprit. Il s’intéresse également à l’histoire et à la culture arméniennes, tout comme aux questions de reconnaissance du génocide arménien.…