Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Valérie Pécresse © 2019 · Photo de Jacques Paquier (CC BY 2.0) via Flickr
Flux d'actualités

La candidature Pécresse face à l’extrême droite

Le récit de campagne que Valérie Pécresse commence à construire est celui d’une recherche de solutions programmatiques, politiques et sémantiques qui dévitalisent l’extrême droite, sans lui aliéner le centre ni brouiller les valeurs démocratiques.

La qualification de Valérie Pécresse comme candidate à l’élection présidentielle pour Les Républicains laisse espérer la normalisation d’une campagne jusqu’alors marquée exclusivement par les progrès et les reculs de deux candidats d’extrême droite. À ce titre, elle constitue une bonne nouvelle pour la démocratie, mais une moins bonne pour Emmanuel Macron.

Une femme soutenue

L’accession au statut de poids lourd de cette quatrième candidate dérange le confort du futur candidat Macron. Certes, le président sortant demeure, dans toutes les études d’opinion, avant sa déclaration, le seul prétendant assuré d’une présence au second tour, face à trois adversaires possibles. Mais le débat politique est reconfiguré : il prend la forme d’un tournoi sportif, avec un bas de tableau consacré à la sélection du champion ou de la championne de l’extrême droite et un haut du tableau dédié au choix du leader de la droite et du centre – des démocrates pour employer un terme moins connoté que « le cercle de la raison ». Voici deux primaires qui ne disent pas leur nom. On ne sait pas encore si ce nouveau match se conclura au second tour ou dès le premier, dans le cas où l’un des deux serait éliminé à ce stade, dans une sorte de « finale avant la lettre ».

Mais on découvre déjà trois atouts objectifs de la nouvelle venue : la dynamique dont elle bénéficie, son statut de femme et son équipe. La dynamique de la candidature Pécresse, après sa victoire au con

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Michel Marian

Philosophe de formation, il travaille dans le domaine des politiques scientifiques et de recherche. Michel Marian publie régulièrement notes et articles sur la politique française dans Esprit. Il s’intéresse également à l’histoire et à la culture arméniennes, tout comme aux questions de reconnaissance du génocide arménien.…