Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

La presse survivra-t-elle à ses crises ?

mai 2014

#Divers

Les causes de la crise actuelle de la presse sont multiples ; l’option du « tout numérique », avancée par beaucoup, n’est pas la panacée, car les recettes perdues sur le papier ne se retrouvent pas, pour l’instant, sur le web. Il faut donc repenser le modèle de la presse, tout comme celui des aides que l’État lui apporte.

On connaît bien l’histoire de ce petit pâtre qui, pour s’amuser, criait au loup, affolant ainsi tous ses collègues. Le jour où le loup est vraiment venu, le pâtre a crié encore, mais cette fois personne n’est venu, nul ne croyant plus à ses alarmes…

Depuis très longtemps et plus encore depuis une vingtaine d’années, la presse annonce sa mort prochaine avec des frissons d’angoisse et de joie mélangés. Et, chaque fois, profite de ces alarmes pour redemander des aides à l’État. Elle redoute les fusions de groupes de presse et le pouvoir des industriels, stigmatise la concurrence déloyale de la télévision, puis celle d’internet, puis celle des gratuits, déplore la puissance des ouvriers du livre, regrette que la Poste augmente ses prix et que Bruxelles ne fasse pas ce qu’il faudrait (sans bien préciser ce qu’on en attendrait)… Bref, la pauvre presse est victime du monde entier et méri

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Nicolas Clément

Président de l'association Un Ballon pour l'insertion, responsable d’équipes d’accompagnement de familles à la rue et en bidonville au Secours Catholique, il est l'auteur de Dans la rue avec les sans-abri (Jubilé-Le Sarment, 2003) et de Une soirée et une nuit (presque) ordinaires avec les sans-abri (Cerf, 2015).

Dans le même numéro

Transformation personnelle, intégration sociale

Les évangéliques à la conquête des coeurs

Les mille visages des nouveaux musulmans