Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Religieux présents en Algérie

novembre 2010

#Divers

Après avoir vu le beau film de Xavier Beauvois, Des hommes et des dieux, si vrai, si bien vécu plutôt que joué par ses acteurs, on ne peut s’empêcher de penser aux autres religieux chrétiens d’Algérie. Ceux qui, avant ou après, ont aussi été assassinés. Ceux aussi qui ont, simplement, fait acte de présence…

Dès avant l’indépendance, Monseigneur Duval, archevêque d’Alger, avait donné le ton en prenant résolument parti contre la torture ; la chose paraît aisée aujourd’hui ; à l’époque, elle lui avait valu le surnom, peu affectueux de la part de ceux qui le lui avaient donné, de « Mohamed Duval », ainsi que de nombreuses menaces. Après l’indépendance, Mgr Duval et les autres évêques d’Algérie ont tous demandé la nationalité algérienne pour bien montrer qu’ils appartenaient désormais à ce peuple et en étaient solidaires quelles que soient les circonstances sans le filet de sécurité qu’un passeport étranger aurait pu leur assurer si la situation devait changer.

Des pieds-noirs étaient restés après 1962 ; certains sont partis ; d’autres sont morts de vieillesse ; le nombre des coopérants s’est réduit ; le peuple des fidèles chrétiens s’est réd

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Nicolas Clément

Président de l'association Un Ballon pour l'insertion, responsable d’équipes d’accompagnement de familles à la rue et en bidonville au Secours Catholique, il est l'auteur de Dans la rue avec les sans-abri (Jubilé-Le Sarment, 2003) et de Une soirée et une nuit (presque) ordinaires avec les sans-abri (Cerf, 2015).

Dans le même numéro

Que devient la guerre au Proche-Orient ?
Les civils dans la guerre antiterroriste
Contre le stéréotype palestinien
Israël, "lumière pour les nations" ?
Liban : la paix passera par la construction de l'Etat