Dans le même numéro

La Rengaine des quarante frères

janvier 2013

#Divers

Elle s’appelle Sabrina, elle est maghrébine ; il s’appelle Dorcy, il est noir. Elle est musulmane, il est catholique d’Afrique. Mais l’essentiel ne réside pas pour eux dans l’identité et l’appartenance, ils sont amoureux l’un de l’autre. Sabrina et Dorcy (on les appelle Roméo et Juliette mais on les voit peu ensemble tout au long de ce film) ont décidé de se marier et sont convaincus que le mariage est leur affaire et non pas celle de la famille. Ils ne cachent rien de leur amour et se retrouvent l’un et l’autre à quelques reprises dans des endroits calmes, un parc ou un appartement, pour s’embrasser. Ils sont ensemble et veulent s’unir, c’est tout, un « Black » et une « Reubeu » qui ne mentent à personne et ne se jouent pas la comédie. L’énergie de Rengaine réside dans le décalage sensible entre ce couple mixte que l’on voit peu (car les parades amoureuses sont répétitives) et la comédie sociale et familiale qui va au contraire enfler démesurément. Alors que le film montre comment on se raconte à tort des histoires inutiles, comment on invente des fictions sociales et familiales, il a été souvent salué comme le film réaliste d’un réalisateur d’origine africaine osant mettre en scène des mésententes communautaires entre Reubeus et Noirs. Plutôt que réaliste, Rengaine est un conte qu

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Olivier Mongin

Directeur de la revue Esprit de 1989 à 2012   Marqué par des penseurs comme Michel de Certeau, qui le pousse à se confronter au structuralisme et l'initie aux problématiques de la ville et aux pratiques urbaines, Claude Lefort et Cornelius Castoriadis, les animateurs du mouvement Socialisme ou Barbarie, qui lui donnent les outils à la fois politiques et philosophiques de la lutte…

Dans le même numéro

Habermas, Heidegger, Ricoeur, Wittgenstein: la permanence de la question religieuse dans les philosophies contemporaines

Les croyances de l'homme démocratique

La philosophie en butte à l'absolu