Dans le même numéro

Le Luna Park de Branly. En écho à Françoise Choay

novembre 2006

#Divers

En écho à Françoise Choay

L’ouverture du musée des Arts et Civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques, dit musée du Quai Branly, a été en général applaudie. Pour mille raisons : le musée, les collections, le génie de l’architecte, la ténacité du président, la vision anthropologique... Mais, comme tout cela est tautologique (c’est bien parce que c’est bien, c’est bien parce que c’est lui) sans que l’on se pose trop de questions utiles. Utiles pour l’avenir des musées, utiles pour réfléchir à la conception anthropologique (i. e. la représentation de l’humanité) qui nous anime, utiles pour s’interroger sur la conduite des grands projets, utiles pour repenser le statut des conservateurs de musée aujourd’hui condamnés à ratisser les fonds privés et à louer les collections et les salles aux gens de la mode et du luxe. Philippe Dagen, le critique d’art du Monde, s’inquiétait récemment de voir des personnalités issues de la sphère publique prendre la direction des grandes fondations privées, mais il aurait mieux fait de « s’affoler » de la manière dont le privé accapare les grandes institutions culturelles et d’abord les musées. Fort heureusement, Françoise Choay, dont l’autorité savante est indiscutable

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Olivier Mongin

Directeur de la revue Esprit de 1989 à 2012   Marqué par des penseurs comme Michel de Certeau, qui le pousse à se confronter au structuralisme et l'initie aux problématiques de la ville et aux pratiques urbaines, Claude Lefort et Cornelius Castoriadis, les animateurs du mouvement Socialisme ou Barbarie, qui lui donnent les outils à la fois politiques et philosophiques de la lutte…

Dans le même numéro

Londres, Paris, Beyrouth, Dubaï :
des stratégies économiques et urbaines
La gauche doit-elle craindre la mondialisation ?
Europe : un territoire, des frontières, un horizon