Dans le même numéro

Les villes-refuges : du Proche-Orient à l'Europe

mars/avril 2016

#Divers

À la mi-février, les négociations de Genève ont été interrompues – avant d’être reprises quelques jours plus tard – dès que les opposants au régime d’Assad ont appris que les avions russes pilonnaient Alep pour accélérer la prise de la ville par les troupes gouvernementales. Depuis, plus de 30 000 personnes remontent vers le nord de la Syrie, avant que l’axe est-ouest soit coupé par l’armée d’Assad, afin de rejoindre la frontière turque à la porte de la Paix (Bab el-Salamah), qui est à ce jour fermée et ne laisse passer que les blessés graves.

Quelques jours plus tard, un rapport des Nations unies issu d’une commission d’enquête accuse le régime syrien d’exterminer ses détenus et de pratiquer la torture sur une population en grande partie civile1. On peut y lire :

L’ampleur et la systématisation de ces pratiques sont sans commune mesure avec les crimes de guerre perpétrés par les groupes djihadistes Front Al-Nosra et par l’organisation État islamique (Ei) également coupables de crimes contre l’humanité.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Olivier Mongin

Directeur de la revue Esprit de 1989 à 2012   Marqué par des penseurs comme Michel de Certeau, qui le pousse à se confronter au structuralisme et l'initie aux problématiques de la ville et aux pratiques urbaines, Claude Lefort et Cornelius Castoriadis, les animateurs du mouvement Socialisme ou Barbarie, qui lui donnent les outils à la fois politiques et philosophiques de la lutte…

Dans le même numéro

Pour son numéro double de mars-avril, la revue consacre le dossier central à la question des colères. Coordonné par Michaël Fœssel, cet ensemble original de textes pose le diagnostic de sociétés irascibles, met les exaspérations à l’épreuve de l’écriture et se fait la chambre d’écho d’une passion pour la justice. Également au sommaire de ce numéro, un article de l’historienne Natalie Zemon Davis sur Michel de Certeau, qui reste pour le pape François « le plus grand théologien pour aujourd’hui », ainsi que nos rubriques « À plusieurs voix », « Cultures » et « Librairie ».