Dans le même numéro

Prégnance du modèle boursier et volatilité de la valeur

novembre 2008

#Divers

Pourquoi les marchés financiers connaissent-ils des hauts et des bas si spectaculaires ? Le phénomène n’est ni exceptionnel ni irrationnel : il illustre à sa manière notre rapport à la valeur, c’est-à-dire notre difficulté à fixer « la valeur de la valeur ». Si l’impératif du financier est d’anticiper la valeur montante, pour mieux miser dessus, il est à la merci des emballements d’une opinion frivole, tout comme, à leur manière, les responsables politiques et les gens de médias.

Mondialisation de la débâcle

Inattendue, la débâcle financière aux États-Unis, en Europe et dans le monde ? Certainement pas ! Dans des écrits de nature différente – des essais destinés au grand public (Patrick Artus et Marie-Paule Virard, Christian Chavagneux), des éditoriaux (Olivier Pastré, Daniel Cohen), des travaux collectifs (ceux du Cercle des économistes), ou des ouvrages d’allure plus technique (Michel Aglietta, André Orléan) –, nombreux sont les auteurs qui ont tiré les sonnettes d’alarme. Ils ont mis l’accent depuis des années sur la montée en puissance du modèle économique de la finance, ils ont souligné le poids des révolutions technologiques dévoreuses de virtualité et de pos

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Olivier Mongin

Directeur de la revue Esprit de 1989 à 2012   Marqué par des penseurs comme Michel de Certeau, qui le pousse à se confronter au structuralisme et l'initie aux problématiques de la ville et aux pratiques urbaines, Claude Lefort et Cornelius Castoriadis, les animateurs du mouvement Socialisme ou Barbarie, qui lui donnent les outils à la fois politiques et philosophiques de la lutte…

Dans le même numéro

L'Etat entre néolibéralisme et régulation
Prégnance du modèle boursier et volatilité de la valeur
Les excès du risque et de la dette
Aveuglement sur les dynamiques du capitalisme
Le social de compétition et l'individu entrepreneur de soi