Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Quand l'irresponsabilité et la confusion sont la norme

novembre 2015

#Divers

Depuis la rentrée scolaire, nous avons eu droit à bien des polémiques sur nos intellectuels (entendre intellectuels médiatiques – les autres n’existent pas ou plus…) qui font depuis longtemps les couvertures des magazines en vantant la France et la France et la France… et sur la commission chargée de la réforme des programmes scolaires. Dans les deux cas, nous assistons, certes un peu médusés, à des retournements de situation qui sont d’abord l’expression d’un manque de sérieux et d’une incapacité de suivre un projet (la commission) ou de s’atteler à une réflexion qui ne soit pas dogmatique (les intellos identitaires).

Dans le cas de la commission des programmes, il est en effet incroyable de voir que le géographe Michel Lussault, qui avait la charge de la présider, a été accusé par des syndicalistes enseignants d’ultra-gauche d’être un identitaire en passe d’imposer une vision de l’histoire nationale qui oublie le reste du monde… alors même qu’il a écrit un ouvrage de référence sur la mondialisation contemporaine intitulé l’Avènement du Monde1. Que s’est-il passé pour le géographe vilipendé sur ce terrain miné de l’histoire, cette discipline chère à la nation ? Avant l’été, le club national devenu très académique des historiens de l’hist

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Olivier Mongin

Directeur de la revue Esprit de 1989 à 2012. Marqué par des penseurs comme Michel de Certeau, qui le pousse à se confronter au structuralisme et l'initie aux problématiques de la ville et aux pratiques urbaines, Claude Lefort et Cornelius Castoriadis, les animateurs du mouvement Socialisme ou Barbarie, qui lui donnent les outils à la fois politiques et philosophiques de la lutte anti-totalitaire,…

Dans le même numéro

La passion du complot

Comment comprendre la logique du conspirationnisme et répondre au virus de la désinformation ? Faire l'éloge du débat public.