Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Voter pour Dominique à Clichy

juillet 2006

#Divers

Ségolène Royal avance sur le terrain de la sécurité pour concurrencer Nicolas Sarkozy, mais elle reste cependant fort discrète sur les enfants (« nos enfants », dit-elle) des banlieues et des cités. Elle a peut-être tort… ce dont témoigne par exemple un reportage radio entendu sur France-Inter le 20 juin 2006. Consacré à des entretiens avec des jeunes de Clichy-sous-Bois, il met essentiellement l’accent sur le langage.

Tout d’abord, les jeunes ne cessent de reprendre les journalistes sur le sens des mots. À l’un d’entre eux qui désigne au loin un groupe qui « bricole une bagnole », un membre d’une association qui invite les jeunes à voter pour la première fois répond : « Ils ne bricolent pas une voiture, ils réparent “leur” voiture. » Et ces jeunes de faire la leçon, de jouer les instits, et de reprendre des propos qui renvoient une image négative de Clichy : n’est-ce pas laisser entendre que la voiture n’est pas à eux, qu’elle est donc volée ?

Ensuite, comme le débat s’engage sur la décision de voter de ces jeunes, ceux-ci affirment tout de go qu’ils voteront pour Dominique (entendre Dominique de Villepin) et non pas pour Sarkozy qui « nous fatigue avec ses grands mots ». Toujours les mots et

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !