Dans le même numéro

Les temps du Dieu biblique

janvier 2013

#Divers

La philosophie et la conscience religieuse se différencient-elles dans leur manière d’appréhender le temps ? Pour surmonter l’opposition entre les représentations venues des Grecs et celles issues de la Bible, Paul Ricœur entreprend de distinguer la diversité des relations au temps qui apparaissent dans le texte biblique. La variété des genres littéraires réunis dans la Bible – histoire, prophétie, loi, louange... – exprime des relations temporelles différentes, et montre l’impossibilité de réduire l’expérience religieuse du temps à une seule expression.

Il est peu de problèmes qui aient suscité autant de polémiques vaines et finalement engendré autant de déceptions que la comparaison entre la conception biblique et la conception hellénique (ou gréco-latine) du temps. Et pourtant, il y a quelques décennies seulement, il semblait s’être dégagé sinon un consensus, du moins un préjugé positif en faveur de la thèse radicalement dichotomique du théologien norvégien Thorleif Boman dans Das hebräische Denken im Vergleich mit dem Griechischen1 ; des exégètes aussi éminents que von Rad pour l’Ancien Testament et Rudolf Bultmann pour le Nouveau Testament, suivis par la plupart des contribut

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !