Dans le même numéro

Mary Douglas, Baron Isherwood: Pour une anthropologie de la consommation. Le monde des biens

novembre 2008

#Divers

Librairie

Mary Douglas, Baron Isherwood, POUR UNE ANTHROPOLOGIE DE LA CONSOMMATION. Le monde des biens, Traduit de l’anglais par Manuel Benguigui, présentation de Benoît Heilbrunn Paris, Institut français de la mode/Éd. du Regard, 2008, 234 p., 24 €

The World of Goods paraît en 1979, signé par une anthropologue, Mary Douglas (1921-2007) auteur du célèbre ouvrage De la souillure1, et un économiste. Ils apportent un regard ethnographique sur une réalité économique qui contribue à changer profondément toutes les sociétés contemporaines, au point de les uniformiser, peu ou prou, en une « société de consommation ». Pour la plupart des économistes, l’acte de consommer relève du marché, c’est-à-dire du jeu autorégulé entre une offre et une demande. Pour les économistes dissidents, plus ou moins marxistes, la consommation est l’autre mot pour dire « aliénation », c’est-à-dire manipulation des consommateurs, à qui l’on vend plus de rêve que de satisfaction ! Ce qui intéresse les auteurs ne concerne pas la soi-disant rationalité de l’homo oeconomicus, mais les fondements anthropologiques des échanges, marchands ou non, m

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Thierry Paquot

Philosophe, professeur à l'Institut d'urbanisme de Paris, il est spécialiste des questions urbaines et architecturales, et participe activement au débat sur la ville et ses transformations actuelles. Thierry Paquot a beaucoup contribué à diffuser l'oeuvre d'Ivan Illich en France (voir sa préface à Ivan Illich, La Découverte, 2012), et poursuit ses explorations philosophiques du lien entre nature,…

Dans le même numéro

L'Etat entre néolibéralisme et régulation
Prégnance du modèle boursier et volatilité de la valeur
Les excès du risque et de la dette
Aveuglement sur les dynamiques du capitalisme
Le social de compétition et l'individu entrepreneur de soi