Liste des vidéos

Défiance et désinformation : la démocratie en péril ?

Rumeurs, désinformation, propagande : sur quelle information peut-on encore compter aujourd’hui ? Quand on ne distingue plus les faits, la vérité et l’opinion, le débat public est-il encore possible ? Comment recréer les conditions de la confiance, de la participation et de la délibération qui se trouvent au fondement des démocraties ?

De l’enquête du FBI sur les ingérences russes dans la campagne électorale américaine aux mensonges colportés par les partisans du Leave dans la campagne du Brexit, en passant par le succès des théories du complot sur différents sites conspirationnistes, on mesure aujourd’hui les effets désastreux d’un nouvel environnement médiatique où il devient toujours plus difficile de démêler le vrai du faux. Pis encore, cette question même semble passer à l’arrière plan, les affects prenant le pas sur l’exercice de la raison critique dans une nouvelle ère de « post-vérité ». Chacun sent qu’internet et les réseaux sociaux démultiplient et accélèrent ces phénomènes ; mais peuvent-ils se comprendre sans référence à un contexte politique et culturel plus vaste, marqué par une défiance croissante à l’égard des médias et de la classe politique ? Le mensonge et les « faits alternatifs » ne sont pas des inventions récentes, et la manipulation de l’information a toujours existé : mais l’enfermement dans des bulles informationnelles, la sélection des contenus opérée à grande échelle par des algorithmes et la fragmentation du réel que tout cela induit ne sont-ils pas des phénomènes radicalement nouveaux et particulièrement préoccupants ? Le débat public est-il encore possible dans un tel environnement ? Quels risques courent nos démocraties si nous ne parvenons pas à contrer ces tendances ? Faut-il chercher des remèdes plutôt du côté de la loi, de l’éducation, ou de la déontologie des journalistes ?

Organisé par l'IEA de Paris et la revue Esprit, ce débat a eu lieu le 21 mars 2018, avec Sylvie Kauffmann (Le Monde / The New York Times), Pierre Haski (Rue 89 / Reporters sans frontières), et Romain Badouard (Université de Cergy-Pontoise). La rencontre est animée par Anne-Lorraine Bujon, rédactrice en chef de la revue Esprit.