Notes de lecture

Dans le même numéro

Les services compétents d'Iegor Gran

juin 2020

Iegor Gran, fils de l’écrivain André Siniavski, retrace les années où son père a été traqué par le KGB. Ce livre, qui relève à la fois de la biographie, du roman historique, du thriller et de la comédie, offre un éclairage original sur l’Union soviétique des années 1960. Il témoigne aussi du fait que la liberté gît toujours cachée, sous la masse du pouvoir totalitaire.

En février 1959, paraît dans la revue Esprit un texte intitulé « Le réalisme socialiste », signé par un certain Abram Tertz. Comme l’écrit Jean-Marie Domenach dans son introduction, il s’agit «de la première critique de l’académisme officiel qui nous parvienne d’un écrivain russe vivant dans son pays». Quelques années plus tard, André Siniavski est démasqué et condamné à sept ans de camp : un écrivain russe – un de plus – détenu dans son pays. Histoire banale et triste que celle de Siniavski.

Banale ? Et triste ? Décidément non. Tout d’abord, n’est-il pas extraordinaire qu’un auteur se soit joué si longtemps des services de sécurité soviétiques ? Entre 1959 et 1965, six années se sont écoulées, pendant lesquelles Siniavski a non seulement continué de vivre et d’enseigner mais fait passer en Occident plusieurs nouvelles d’un style neuf qu’il appelait le « réalisme fantastique ». Les «services compétents» n’en reviennent d’ailleurs pas. Comment un type seul, un intellectuel en plus, parvient-il à

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
P.O.L, 2020
304 p. 19 €

Agnès Louis

Maître de conférences en science politique, département de droit de l’Université du Littoral de la Côte d’Opale. Rattachée au Laboratoire de Recherches Juridiques.

Dans le même numéro

L’anthropologie du don de Marcel Hénaff, ainsi que son éthique de l’altérité et sa politique de la reconnaissance, permettent de penser les limites de la marchandisation, le lien entre les générations et les transformations urbaines. À lire aussi dans ce numéro : l’image selon Georges Didi-Huberman, l’enseignement de la littérature, la neuropédagogie, l’invention de l’hindouisme, l’urgence écologique et la forme poétique de Christian Prigent.