Notes de lecture

Dans le même numéro

Crucifixions de Juste Lipse

mars 2019

Avec Crucifixions, c’est une passionnante «curiosité» que nous fait découvrir cette première édition française du De cruce[1], de l’humaniste flamand Juste Lipse. Ce voyage à travers «les formes et les méthodes» des modes du supplice de la crucifixion dans l’Antiquité, paru en 1593, doit sa stupéfiante étrangeté, pour un lecteur d’aujourd’hui, familier d’une sécularisation du religieux, à un double souci : celui de l’érudit antiquaire de ne rien omettre des différentes phases de la mise en croix ; celui de l’humaniste, calviniste repenti, de rappeler que ce supplice, le plus infamant de tous, parce que réservé dans l’Antiquité romaine aux esclaves et aux séditieux, reste le symbole mystique – la plus grande des parures – de la foi chrétienne. S’il faut saluer avec enthousiasme l’initiative qui nous vaut cette traduction, nous paraît en revanche fâcheusement arbitraire et anachronique l’intention secrète que le traducteur prête à Juste Lipse dans sa préface : dénoncer les crimes de l’Inquisition espagn

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Traduit du latin, présenté et annoté par François Rosso, Arléa, 2018
256 p. 20 €

Cécilia Suzzoni

Professeure honoraire de chaire supérieure au Lycée Henri IV, Cécilia Suzzoni est la fondatrice et présidente d'honneur de l'Association le latin dans les littératures européennes (ALLE). Elle a notamment dirigé, avec Hubert Aupettit, l'ouvrage Sans le latin (Fayard, 2012)

Dans le même numéro

Coordonné par Jean-Yves Potel, le dossier analyse le succès du gouvernement du Parti Droit et justice (PiS) en Pologne. Récupérant un mécontentement semblable à celui que l'on perçoit ailleurs en Europe, le régime s'appuie sur le discrédit des élites libérales et le rejet des étrangers pour promouvoir une souveraineté et une fierté nationale retrouvées. Il justifie ainsi un ensemble de mesures sociales mais aussi la mise au pas des journalistes et des juges, et une posture de défi vis à vis des institutions européennes, qu'il n'est pas pour autant question de quitter. À lire aussi dans ce numéro : les nouveaux cahiers de doléance en France, l’emprise du numérique, l’anniversaire de la révolution iranienne, l’antisémitisme sans fin et la pensée écologique.