Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

Pluie de NG Kim Chew

Trad. par Pierre-Mong Lim

janv./févr. 2021

Dans ce livre envoûtant, l’auteur, né en Malaisie, vivant à Taïwan, professeur de littérature chinoise à l’université, se glisse dans le vécu chaotique d’une famille de migrants chinois, réfugiée au cœur de la forêt vierge malaisienne, en bordure de plantations d’hévéas. Introduit par un poème qui en donne la tonalité, décliné en sept tableaux dits « de Pluie » avec des sous-titres qui, chacun, privilégient un élément récurrent du récit comme pour guider le sens du chapitre et l’imposer dans un ensemble fuyant, le roman s’achève sur une reprise de fragments de scènes en une ultime séquence intitulée « Coâ Coâ ». Éparpillés au fil des pages, ces témoignages, emblématiques de la dureté de la vie au quotidien, du poids de l’histoire, de la complexité des liens familiaux, du retentissement des croyances, s’inscrivent dans un contexte empreint d’incertitudes et d’explosions politiques. Les derniers mots, oniriques et étranges, reviennent à Sin, personnage central qui, dès les premières lignes, fait naviguer le roman entre rêve et réalité, rejouant des versions différentes d’un même drame, rythmé par le bruit de la pluie et ancré dans les tourments de l’émigration, de l’invasion japonaise et de la révolution communiste.

« Des mots et des paroles se transforment en eau. » La pluie est ce lien subtil qui circule entre des chapitres qui se répondent. Si chaque tableau peut se lire indépendamment comme une nouvelle – la nouvelle est le genre littéraire auquel NG Kim

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Éditions Picquier, 2020
144 p. 16 €

Sylvie Bressler

Critique littéraire à la revue Esprit depuis 2002.

Dans le même numéro

Les femmes sont au cœur de nombreux mouvements sociaux à travers le monde. Au-delà de la vague #MeToo et de la dénonciation des violences sexuelles, elles étaient nombreuses en tête de cortège dans le soulèvement algérien du Hirak en 2019 ou dans les manifestations contre le président Loukachenko en Biélorussie en 2020. En France, leur présence a été remarquée parmi les Gilets jaunes et dans la mobilisation contre le dernier projet de réforme des retraites. Dans leur diversité, les mouvements de femmes témoignent d’une visibilité et d’une prise de parole accrues des femmes dans l’espace public, de leur participation pleine et entière aux débats sur l’avenir de la cité. À ce titre, ils consacrent l’existence d’un « sujet politique féminin ».