Notes de lecture

Dans le même numéro

Défense et illustration de la Renaissance, de Jean-Marie Le Gall

L’idée de Renaissance est aujourd’hui mise en accusation. La critique de l’européocentrisme conduit à voir la Renaissance comme une invention du xixe siècle qui a servi à asseoir l’hégémonie européenne. D’autre part, certains historiens médiévistes comprennent cette époque comme une simple période au sein d’un long Moyen Âge qu’elle aurait contribué à déprécier. Dans cette perspective, il y aurait même trois Renaissances : la Renaissance carolingienne au viie siècle, puis une Renaissance au xiie siècle qui préfigurerait ce que l’on entend ordinairement par Renaissance. Si la notion de Renaissance est complexe, problématique et contestée, elle reste une référence constante dans l’historiographie. Serait-il donc pertinent de renoncer à cette notion ou encore de la diluer dans le temps au risque de perdre toute cohérence historique ?

C’est à cette question délicate mais passionnante que répond cet ouvrage avec beaucoup de finesse et de clarté, en s’attachant à définir les traits principaux de la Renaissance tout en leur donnant un cadre temporel

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Puf, 2018
336 p. 26 €

Brigitte Breen

Dans le même numéro

Alors que l’efficacité des aides sociales est aujourd’hui contestée, ce dossier coordonné par Anne Dujin s’interroge sur le recul de nos idéaux de justice sociale, réduite à l’égalité des chances, et esquisse des voies de refondation de la solidarité, en prêtant une attention particulière aux représentations des inégalités au cinéma et dans la littérature.