Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

Contrebandier de la philosophie. Sept conférences suivies d’échanges avec le public de Michel Tournier

Édition de Mathilde Bataillé et Arlette Bouloumié

avril 2022

Ces conférences, prononcées par Michel Tournier entre 1994 et 2004 devant un public d’élèves ou d’étudiants, ne nous apprendront rien sur les arcanes d’une œuvre désormais bien balisée – et d’ailleurs par les soins des deux universitaires auxquelles l’on doit l’initiative de cette publication. Pourtant, c’est un plaisir vrai, inédit, que procure cette lecture, malgré les répétitions – impedimentum obligé du genre – d’une conférence à l’autre. Dans ce temps de morosité littéraire que nous traversons, marqué par l’éclatement de la planète littérature, sont précieuses les confidences et anecdotes du romancier sur le rapport qu’il entretient avec son « métier » d’écrivain, avec ses œuvres, passées ou en cours, avec ses pairs de l’académie Goncourt, avec les milieux de l’édition, avec ce que Julien Gracq appelait malicieusement « ce cursus honorum qui fait la vie littéraire française si bassement excitante ». Elles valent assurément par le ton souverainement libre du propos, permis et entretenu par le style conférence et l’ethos d’un écrivain qui a su se tenir en retrait de tout terrorisme textualiste ou idéologique. Mais il y va aussi d’une vision de la littérature et de la philosophie mêlées, dont l’énergie positive et l’exigence créative peuvent séduire, reconquérir un lectorat un peu las de recettes faciles et qui s’obstine, lui aussi, à défendre « la valeur littéraire ».

« J’habite depuis trente-cinq ans le p

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Gallimard, 2021
348 p. 18 €

Cécilia Suzzoni

Professeure honoraire de chaire supérieure au Lycée Henri IV, Cécilia Suzzoni est la fondatrice et présidente d'honneur de l'Association le latin dans les littératures européennes (ALLE). Elle a notamment dirigé, avec Hubert Aupettit, l'ouvrage Sans le latin (Fayard, 2012)

Dans le même numéro

En Ukraine et en Russie, le temps de la guerre

L’invasion de l’Ukraine en février 2022 a constitué un choc immense pour l’Europe et le monde. Elle s’inscrit néanmoins dans une forme de continuité, qui a vu le régime de Poutine se faire toujours plus répressif à l’intérieur de ses frontières, et menaçant à l’extérieur, depuis au moins 2008 et l’affrontement militaire en Géorgie, l’annexion de la Crimée en 2014 marquant une nouvelle étape dans cette escalade. Constitué en urgence en réaction au déclenchement de la guerre, le dossier de ce numéro interroge ses premières conséquences. De quelles manières les sociétés ukrainienne et russe font-elles face à la guerre ? Comment résister à la vaste opération de révisionnisme historique engagée par le régime de Poutine, dont témoigne la répression de toutes les sources indépendantes d’information, mais aussi de recherche et de connaissance ? En Ukraine, sur quelles ressources la résistance peut-elle compter ? En Russie, une opposition parviendra-t-elle à se constituer, malgré la chape de plomb qui s’est abattue sur le pays ? À lire aussi dans ce numéro : la justice entre les générations, le fascisme du dedans, la politique de Lévi-Strauss, la médecine contre les robots, une autre histoire de la racialisation et la naissance de l’écoféminisme.