Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

Ang Lee. Taïwan/Hollywood, une odyssée cinématographique de Nathalie Bittinger

novembre 2021

Le cinéaste taïwanais Ang Lee est l’auteur de quinze films aussi différents que le wu xia pian (film de sabre) Tigre et dragon (2000), le mélodrame oscarisé aux accents de western tardif Brokeback Mountain (2005) ou encore l’odyssée numérique The Life of Pi (2012). Cette hétérogénéité répond au parcours cosmopolite du réalisateur, né sur l’île de Formosa de parents chinois ayant quitté la Chine communiste en 19491, puis émigrant aux États-Unis pour poursuivre ses études après être passé par l’Académie des arts de Taïpei.

Nathalie Bittinger lui consacre la première monographie en langue française. Elle a déjà participé à une cartographie du cinéma asiatique contemporain à travers notamment les directions d’un Dictionnaire des cinémas chinois (Hémisphères, 2019) et de l’ouvrage collectif Les Cinémas d’Asie. Nouveaux regards (Presses universitaires de Strasbourg, 2019). On ajoutera également l’analyse de 2046 du Hongkongais Wong Kar-Wai en 2007 chez Armand Colin. Elle s’attache, dans cette nouvelle parution, à retracer la carrière odysséenne d’Ang Lee, « cinéaste-caméléon » qui n’a cessé de faire des allers-retours entre son héritage culturel et son pays d’adoption, opérant « une alchimie formelle entre les esthétiques chinoise et occidentale ».

Ce livre rend à cette filmographie au paysage éclaté une cohérence thém

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Hémisphères, 2021
272 p. 26 €

Clément Dumas

Clément Dumas, ancien élève de l'Ecole normale supérieure de Lyon, doctorant à Paris I, fait une thèse sur la mémoire dans les cinémas de Lav Diaz, Apichapong Weraseethakul et Wang Bing. Il a fondé la revue de cinéma à vocation transdisciplinaire Cinétrens.

Dans le même numéro

L’essor sans précédent d’Internet et des nouvelles technologies de l’information a transformé en profondeur le rapport des citoyens à la participation civique. Si elle a permis des progrès incontestables, cette révolution numérique pose également des défis pour la préservation du débat en démocratie. Le bouleversement introduit par le numérique dans la délibération publique semble en effet remettre en cause les exigences traditionnellement associées au débat démocratique, comme l’égalité d’accès, le contrôle public des instances de modération, la fiabilité de l’information ou le pluralisme des courants d’expression. Quelles stratégies adopter pour faire face aux dérives qui touchent aujourd’hui le débat sur Internet ? Le dossier, coordonné par Romain Badouard et Charles Girard, examine la propagation des fausses nouvelles, la mobilisation de nouveaux publics, les pouvoirs de régulations privés et la déstabilisation des cadres juridiques. À lire aussi dans ce numéro : le naufrage moral de l’Église, qui sont les talibans ?, gouverner la pandémie et une rencontre avec Pierre Bergounioux.