Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dialogue sur l’histoire et l’imaginaire social

Édition établie et présentée par Johann Michel, avec la collaboration de Catherine Goldenstein et de Pascal Vernay

octobre 2016

#Divers

Intéressant entretien (réalisé sur France Culture en 1985 dans l’émission Le Bon Plaisir) entre deux figures majeures de la philosophie française, sur la question des capacités de l’imagination pour faire l’histoire. L’essentiel du contexte et des enjeux est présenté par J. Michel. Pour Castoriadis, l’imagination est capable de créer de la nouveauté absolue ou d’inventer du nouveau sans antécédents, de faire des ruptures révolutionnaires donc. Sans contester les puissances de l’imagination, Ricœur estime qu’il n’y a pas de commencement absolu dans l’histoire : du nouveau, oui, mais comme «  pouvoir d’instituer du nouveau dans la reprise de l’héritage reçu  ». Au-delà des arguments échangés, deux «  styles  » et deux tempéraments s’affrontent et agrémentent la lecture : au bouillonnant Castoriadis (qui défend aussi dans l’affaire le génie créateur de sa chère Grèce antique) s’oppose un Ricœur à la fois combatif et soucieux de réfuter patiemment les positions adverses sur le terrain philosophique.

J.-L. S.

Ehess, Audiographie, 2016
76 p. 8 €