Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

Pays de l’enfance de Thierry Paquot

avril 2022

Après Demeures terrestres. Enquête vagabonde sur l’habiter (Terre urbaine, 2018), l’œuvre de Thierry Paquot sur l’habitation, la ville, l’architecture et l’urbanisation de la planète s’augmente aujourd’hui de l’un de ses livres les plus sensibles et les plus nécessaires autour de l’écologie enfantine : la place de l’enfant dans la ville, les espaces où il vit, ceux qu’il traverse. Gaston Bachelard assimilait l’enfance à un pays que l’on n’oublie jamais et dont nous sommes les héritiers. Thierry Paquot nous dit en effet au fil des pages combien nous sommes originaires de notre enfance. Cette anthropologie commence justement par le premier abri, le ventre maternel, avant de s’élargir à la chambre, la classe, la cour de récréation, l’aire de jeux, les rues du quartier, la ville, parfois le jardin et la forêt. Il examine avec attention les pédagogues qui se sont intéressés à l’enfance : Patrick Geddes, Maria Montessori, Ovide Decroly, John Dewey et Célestin Freinet.

Il note combien l’enfant est occulté, voire rejeté par la ville. Les espaces de jeu n’existent pratiquement plus : « La pelouse depuis longtemps est un parking sauvage. L’accès aux caves est cadenassé, impossible de s’y cacher. Prochainement, le bailleur social installera des grillages autour de la cité ; chaque entrée aura son code et chaque appartement son interphone. Rester en bas à discuter ou à jouer aux billes ou à l’élastique sera mission impossible ! Chacun chez soi. Devant son

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Terre urbaine, 2022
254 p. 20 €

David Le Breton

David Le Breton est professeur à l'Université de Strasbourg, membre de l'Institut universitaire de France et chercheur au laboratoire Dynamiques Européennes. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Disparaître de soi : une tentation contemporaine (2015).

Dans le même numéro

En Ukraine et en Russie, le temps de la guerre

L’invasion de l’Ukraine en février 2022 a constitué un choc immense pour l’Europe et le monde. Elle s’inscrit néanmoins dans une forme de continuité, qui a vu le régime de Poutine se faire toujours plus répressif à l’intérieur de ses frontières, et menaçant à l’extérieur, depuis au moins 2008 et l’affrontement militaire en Géorgie, l’annexion de la Crimée en 2014 marquant une nouvelle étape dans cette escalade. Constitué en urgence en réaction au déclenchement de la guerre, le dossier de ce numéro interroge ses premières conséquences. De quelles manières les sociétés ukrainienne et russe font-elles face à la guerre ? Comment résister à la vaste opération de révisionnisme historique engagée par le régime de Poutine, dont témoigne la répression de toutes les sources indépendantes d’information, mais aussi de recherche et de connaissance ? En Ukraine, sur quelles ressources la résistance peut-elle compter ? En Russie, une opposition parviendra-t-elle à se constituer, malgré la chape de plomb qui s’est abattue sur le pays ? À lire aussi dans ce numéro : la justice entre les générations, le fascisme du dedans, la politique de Lévi-Strauss, la médecine contre les robots, une autre histoire de la racialisation et la naissance de l’écoféminisme.