Notes de lecture

Dans le même numéro

Démocratie : l’héritage politique grec. Mythes, pouvoir, institutions d'Yves Mény

septembre 2021

Dans son dernier ouvrage, Yves Mény, ancien président de l’Institut universitaire européen de Florence et spécialiste des démocraties occidentales1, se plonge dans la mythologie grecque pour en souligner la « liaison intime avec l’histoire, les arts et la politique sous toutes ses formes et depuis les origines ». Il met ainsi au jour les fondations de l’héritage politique grec des démocraties contemporaines, à partir d’une mise en relation des mythes, du pouvoir et des institutions.

La notion de citoyenneté, par exemple, manifeste, pour la première fois dans l’histoire occidentale, la possibilité d’un gouvernement des hommes par les hommes. Ses deux attributs exclusifs, la parole et le glaive, nourrissent cependant des guerres incessantes qui contrarient les exigences morales dont elle se réclame. Mais ce qui provoque la dislocation des cités démocratiques grecques tient dans une conception trop restrictive de la citoyenneté (avec l’exclusion des femmes, des étrangers et des esclaves). Les démocraties contemporaines ont connu des avancées significatives, mais les mêmes maux les taraudent aujourd’hui.

Un autre legs grec, l’autochtonie, n’a cessé de produire des effets désastreux. Est autochtone celui qui est « né du sol même de la patrie » : c’est un principe de ralliement à partir d’une identité-racine et, en même temps, un vecteur d’exclusion. Des débats autour de la « pure

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
L’Harmattan, 2021
248 p. 25,5 €

Fred Constant

Agrégé et docteur d'État en science politique, Fred Constant diplomate et politologue. Il a été ambassadeur de France en Guinée équatoriale de 2016 à 2019.

Dans le même numéro

La question du logement nous concerne tous, mais elle peine à s’inscrire dans le débat public. Pourtant, avant même la crise sanitaire, le mouvement des Gilets jaunes avait montré qu’elle cristallisait de nombreuses préoccupations. Les transformations à l’œuvre dans le secteur du logement, comme nos représentations de l’habitat, font ainsi écho à nombre de défis contemporains : l’accueil des migrants, la transition écologique, les jeux du marché, la place de l’État, la solidarité et la ségrégation… Ce dossier, coordonné par Julien Leplaideur, éclaire les dynamiques du secteur pour mieux comprendre les tensions sociales actuelles, mais aussi nos envies de vivre autrement. À lire aussi dans ce numéro : le piège de l’identité, la naissance du témoin moderne, Castoriadis fonctionnaire, le libéralisme introuvable, un nouveau Mounier et Jaccottet sur les pas d’Orphée.