Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

Pour une autre histoire de la racialisation

avril 2022

Avec Race et histoire dans les sociétés occidentales, Jean-Frédéric Schaub et Silvia Sebastiani révèlent l’importance des assignations raciales et des hiérarchies fondées sur ces assignations dans l’élaboration des structures politiques européennes. D’une grande érudition, l’ouvrage propose d’extraire la question de la race et du racisme du cadre strictement étatsunien auquel on la réduit trop souvent.

Dans Race et histoire dans les sociétés occidentales (xve-xviiie siècle), livre érudit et important, les historiens Jean-Frédéric Schaub et Silvia Sebastiani font l’histoire de la construction de la race – la notion ou catégorie et la « ressource politique » – dans les sociétés européennes. Ils démontrent à quel point les idéologies raciales, la « vision racialisée des hiérarchies des positions sociales », sont au cœur de l’organisation politique des sociétés européennes modernes : créer les catégories raciales, assigner les individus à ces catégories pour construire des groupes sociaux nettement distincts, hiérarchiser les groupes selon leur proximité ou différence construite avec la norme identitaire majoritaire ou dominante, justifier ainsi le traitement politique et juridique différencié des groupes sociaux-raciaux, ont été des procédures essentielles de mise en ordre et de contrôle des corps politiques, favorisant l’émancipation et les privilèges de certains groupes et la domination, la stigmatisation, l’exploitation, voire l’extermination de certains autres.

Le livre couvre la période des sociétés d’Ancien Régime depuis la fin du Moyen Âge jusqu’aux Lumières en Europe et dans les espaces coloniaux américains des empires européens, s’interrompant juste avant les ruptures des révolu

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Albin Michel, 2021
512 p. 24 €

Magali Bessone

Professeur de philosophie à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, elle est notamment l'auteur de Sans distinction de race ? Une analyse critique du concept de race et ses effets pratiques (Vrin, 2013).

Dans le même numéro

En Ukraine et en Russie, le temps de la guerre

L’invasion de l’Ukraine en février 2022 a constitué un choc immense pour l’Europe et le monde. Elle s’inscrit néanmoins dans une forme de continuité, qui a vu le régime de Poutine se faire toujours plus répressif à l’intérieur de ses frontières, et menaçant à l’extérieur, depuis au moins 2008 et l’affrontement militaire en Géorgie, l’annexion de la Crimée en 2014 marquant une nouvelle étape dans cette escalade. Constitué en urgence en réaction au déclenchement de la guerre, le dossier de ce numéro interroge ses premières conséquences. De quelles manières les sociétés ukrainienne et russe font-elles face à la guerre ? Comment résister à la vaste opération de révisionnisme historique engagée par le régime de Poutine, dont témoigne la répression de toutes les sources indépendantes d’information, mais aussi de recherche et de connaissance ? En Ukraine, sur quelles ressources la résistance peut-elle compter ? En Russie, une opposition parviendra-t-elle à se constituer, malgré la chape de plomb qui s’est abattue sur le pays ? À lire aussi dans ce numéro : la justice entre les générations, le fascisme du dedans, la politique de Lévi-Strauss, la médecine contre les robots, une autre histoire de la racialisation et la naissance de l’écoféminisme.