Notes de lecture

Dans le même numéro

Écrits libres de Syrie. De la révolution à la guerre et Yémen. Écrire la guerre, de Franck Mermier (sous la dir. de)

Il faut d’emblée saluer cette double publication sur deux terrains de violence, appréhendés, pour la première fois, par les voix de leurs témoins ou victimes directes. Loin de se réduire aux « faits divers » se déroulant dans des contrées lointaines, les guerres syrienne et yéménite sont, avant tout, destructrices du temps et de l’espace collectifs et du tissu social. Mais, transformant la vie, parfois même la simple survie en un acte de résistance, elles s’avèrent aussi déclencheuses de consciences citoyennes.

Les introductions de Franck Mermier permettent de saisir les trajectoires singulières de ces deux conflits, mais aussi nombre de traits communs qui les caractérisent : ils résultent tous deux d’une contestation révolutionnaire profondément démo­cratique visant initialement à mettre fin à une tyrannie ayant confisqué l’essentiel des pouvoirs politique, économique et militaire, un temps sombre et éternel dominé par des organes paramilitaires, un ordre de violence compromettant l’avenir même des sociétés. Comme le précise Ali al-Muqri dans le volume consacré au Yémen, si la révolution se métamorphose en guerre, c’est que les deux régimes pensent le pouvoir com

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Classiques Garnier, 2018

Hamit Bozarslan

Directeur d'études à l'Ehess, il est notamment l’auteur de l'Histoire de la Turquie de l'Empire à nos jours (Tallandier, 2015) et de Révolution et état de violence. Moyen-Orient 2011-2015 (Cnrs, 2015). Il est membre du Conseil de rédaction d'Esprit. 

Dans le même numéro

Largement sous-estimée, l’œuvre de Claude Lefort porte pourtant une exigence de démocratie radicale, considère le totalitarisme comme une possibilité permanente de la modernité et élabore une politique de droits de l’homme social. Selon Justine Lacroix et Michaël Fœssel, qui coordonnent le dossier, ces aspects permettent de penser les inquiétudes démocratiques contemporaines. À lire aussi dans ce numéro : un droit à la vérité dans les sorties de conflit, Paul Virilio et l’architecture après le bunker, la religion civile en Chine, les voyages de Sergio Pitol, l’écologie de Debra Granik et le temps de l’exil selon Rithy Panh.