Notes de lecture

Dans le même numéro

D’un siècle l’autre de Régis Debray

janv./févr. 2021

Au mot « traversée », s’agissant de Régis Debray, il faudrait accoler l’adjectif « personnelle ». Son dernier livre, D’un siècle l’autre, ne ressemble pas aux (nombreux) autres. Il s’apparente à un aveu testamentaire, à un retour sur soi, sans dérapages narcissiques (ou très peu !). Il est comme porté d’un bout à l’autre par un parcours qui ne fut pas celui d’un intellectuel conforme. L’engagement « guévariste » valut à Debray de croupir quatre ans dans la prison bolivienne de Camiri. Condamné à trente années, il avait échappé de peu à une exécution qui, illégale au regard de la loi bolivienne, eût été « sommaire ».

Libéré quatre années plus tard, il séjourna au Chili de Salvador Allende, se rallia à la gauche et, bientôt, à François Mitterrand dont il deviendra un conseiller sentant le souffre. Il fut détesté par les sédentaires de la petite république des lettres. Il y eut des pochades venimeuses et des exemples de cette ironie parfumée au ressentiment. Il y eut aussi des accusations plus graves. Je pense à celle qui désignait Debray comme le responsable de l’arrestation et de l’&e

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Gallimard, 2020
299 p. 20 €

Jean-Claude Guillebaud

Écrivain, essayiste, conférencier et journaliste (il a reçu le prix Albert-Londres en 1972), Jean-Claude Guillebaud est notamment l'auteur de La Tyrannie du plaisir (Points, 2007), Une autre vie est possible (Pocketn 2014) et dernièrement de La Foi qui reste (L'Iconoclaste, 2017).

Dans le même numéro

Les femmes sont au cœur de nombreux mouvements sociaux à travers le monde. Au-delà de la vague #MeToo et de la dénonciation des violences sexuelles, elles étaient nombreuses en tête de cortège dans le soulèvement algérien du Hirak en 2019 ou dans les manifestations contre le président Loukachenko en Biélorussie en 2020. En France, leur présence a été remarquée parmi les Gilets jaunes et dans la mobilisation contre le dernier projet de réforme des retraites. Dans leur diversité, les mouvements de femmes témoignent d’une visibilité et d’une prise de parole accrues des femmes dans l’espace public, de leur participation pleine et entière aux débats sur l’avenir de la cité. À ce titre, ils consacrent l’existence d’un « sujet politique féminin ».