Notes de lecture

Dans le même numéro

La conscience juive de l’Église de Norman C. Tobias

Préface de Robert O. Paxton, trad. de l’anglais par John E. Jackson

mars 2020

Peu se souviennent du « Malet et Isaac », célèbre manuel d’histoire dans l’enseignement secondaire des années 1920 aux années 1970. Encore moins savent que le second auteur, Jules Isaac, a joué un rôle essentiel pour que l’Église catholique renonce à l’« enseignement du mépris » sur les juifs et le judaïsme et sorte de siècles d’un antijudaïsme détestable, jalonné de violences diverses, qui a versé peu ou prou, dans la période moderne, dans un antisémitisme meurtrier. Chassé de l’enseignement par les lois raciales de Vichy, Jules Isaac, dont la femme et la fille, arrêtées en 1943, sont assassinées à Auschwitz, relit en historien les Évangiles et le Nouveau ­Testament pendant la guerre et devient, après 1945, le militant infatigable d’une cause encore peu reçue et peu comprise : imposer dans l’Église catholique un « enseignement chrétien digne de ce nom » sur le judaïsme, c’est-à-dire avant tout un enseignement loyal sur le contenu des deux Testaments et l’histoire postérieure des juifs et des chrétiens. Il réunit en 1947 ses convictions à ce sujet dans un livre intitulé Jésus et Israël, qui suscit

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Salvator, 2019
388 p. 22 €

Jean-Louis Schlegel

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur, Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle et de la place du…

Dans le même numéro

Le dossier, coordonné par Bernard Perret, regrette que la prise de conscience de la crise écologique ait si peu d’effet encore sur la science et les réalités économiques. C’est tout notre cadre de pensée qu’il faudrait remettre en chantier, si l’on veut que l’économie devienne soutenable. À lire aussi dans ce numéro : survivre à Auschwitz, vivre avec Alzheimer, le Hirak algérien, le jeu dangereux entre l’Iran et les États-Unis et un entretien avec les réalisateurs de Pour Sama.